Stratégie de trading : L.W. proxy index

Le célèbre trader américain Larry Williams a développé plusieurs stratégies de trading, toujours intéressantes aujourd'hui. L'une d'elles se nomme L.W.proxy index. Pour être précis, il s'agit d'un oscillateur qui détecte les zones où un renversement de tendance est susceptible d'avoir lieu. L'oscillateur peut s'utiliser sur toutes les unités de temps, mais il est surtout populaire parmi les day traders actifs et les scalpers.

Figure 1: future Mini Nasdaq, graphique en 1 minute

Figure 1 représente un graphique du future MiniNasdaq. Dans le graphique jumelé en dessous, nous voyons l'oscillateur proxy index. Lorsque celui-ci passe au-dessus de la limite, Larry Williams considère que le prix du marché a suffisamment baissé pour justifier une position à l'achat. Si, au même moment le cours se situe également au-dessus de la moyenne en 200 périodes (le fond du graphique se colore en vert), seuls des ordres à l'achat doivent être placés. C'est le cas à deux reprises en début de séance le 13 novembre (flèches vertes en dessous). Le système a d'abord pris une position à l'achat à 6315,25. Un peu plus tard, le trade atteint son objectif à 6318 (ligne verte en haut). Cela représente un gain de 55 USD.

Le deuxième trade à l'achat est exécuté un peu plus tard, à 6314,75. Malheureusement, cette position n'atteint pas son objectif et est clôturée à 6310,25. Cela signifie une perte de 90 USD (flèche rouge en dessous).

Nous avons testé la stratégie sur une période de 300 jours.

Figure 2: backtest du 17 janvier 2017 au 13 novembre 2017

 

Dans cette période, la stratégie a exécuté un total de 1798 trades sur le future mini Nasdaq. De ces trades, 1206 ont donné un résultat positif et 592 un résultat négatif. Le taux de réussite est d'au moins 67,07%. Ce qui peut sembler très beau au départ est relativisé par le gain moyen (67,09) qui est inférieur à la parte moyenne (125,74). Un résultat bien meilleur peut être obtenu si le trader parvient à diminuer ses pertes.

Notons la pertes maximum cumulée qui est de 3260 USD, ce qui représente plus de 50% du profit net total pour la période. C'est évidemment un chiffre inacceptable. Le facteur de gain de 1,09 est également bas. Compte tenu des commissions, la stratégie ne serait clairement pas rentable avec ces paramètres.

Nous avons également testé la stratégie sur le future E-Mini pour une période similaire. Ici, les résultats nous ont agréablement surpris. Le taux de réussite de 67,58% était aussi bon que celui pour le future Nasdaq. Mais le rapport entre le gain moyen (71,26 USD) et la perte moyenne (122,84 USD) opère ici en faveur du trader. Au total, la stratégie rapporte 12.175 USD, ce qui représente presque le double du résultat sur le contrat Nasdaq (6470 USD). La courbe des performances ci-dessous indique que ce résultat a été atteint sans période de pertes cumulées notable.

Figure 3: courbe des performances backtest sur le contrat E-mini

Conclusion :

L'approche de Larry Williams est, selon nous, intéressante dans son ensemble. Mais la stratégie doit être testée sur différents instruments. Dans notre test, nous avons clairement voté pour le future E-mini S&P. Les traders débutants peuvent également utiliser cette stratégie simple. Il est important de noter que les résultats affichés ici ne tiennent pas compte des commissions. Si vous souhaitez utiliser la stratégie de Larry Williams, pensez à optimiser votre money management en ciblant deux ou trois contrats.

Vous trouverez la description complète de cette stratégie ici.